Linky, une atmosphère électrique

Linky, une atmosphère électrique

Texte : Valérie Penven – Photos :  D.R

Se déployant à la vitesse de l’éclair sur tout le territoire français, le compteur Linky ne fait pas l’unanimité. Est-il dangereux pour la santé ? A-t-on réellement mesuré

son impact sanitaire ? Va-t-on au devant d’un nouveau scandale de santé publique ?

Huit milliards de téléphones portables en circulation dans le monde ! Un univers hyper connecté, un monde de Big Data aux milliards de données qui s’échangent, se captent et se vendent, souvent à notre insu. Difficile aujourd’hui d’imaginer de se passer de téléphone mobile, du wifi et des innombrables facilités que la technologie sans fil procure. Une technologie en passe de devenir la norme dans tous nos échanges, y compris pour ce qui concerne l’énergie, désormais «connectée ».

Depuis la loi de transition énergétique du 18 août 2015, l’État français a lancé un immense programme d’installation de nouveaux compteurs d’électricité dits « intelligents » : les compteurs Linky. Au total, 35 millions de ces compteurs seront installés dans toute la France d’ici 2021. Ce chantier pharaonique est mené tambour battant par la société Enedis, ex-ERDF, filiale à 100% d’EDF. Les enjeux économiques sont énormes, les investissements et les moyens déployés colossaux (entre 5 à 8 milliards d’euros). Les intentions annoncées semblent louables, puisqu’il s’agit à la fois de mieux maîtriser l’énergie grâce aux données récoltées par les compteurs, et de mieux la gérer en direct en commandant à distance les Linky. Tout cela, dans le but vertueux de réduire le bilan carbone de la France… et de nous faciliter l’existence.

Pourtant, l’installation du Linky a généré une levée de boucliers de la part d’associations, de médecins et de scientifiques indépendants qui tirent la sonnette d’alarme en dénonçant à minima l’absence de principe de précaution et pour les plus alarmistes un risque sanitaire majeur. À ce jour, 451 municipalités sont entrées en résistance en refusant l’installation du Linky sur leurs communes. Quant aux particuliers réunis en collectifs et associations, ils ne cessent de battre le pavé contre l’invasion du Linky, suspecté d’intrusion dans notre vie privée et d’avoir des conséquences délétères sur notre santé…

Written By
More from Couleur Nice

Edito #31 – La culture, antidote à la violence

La culture, antidote à la violence « Vous n’êtes pas faits pour...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *